Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Troisième Mi-Temps

Etudiant en STAPS, triathlète, fou de sports et chasseur d'émotions...

Championnats de France de Natation [Petit bassin] - Jour 1

Publié le 5 Décembre 2013 par Martin Cauwel

 

 

Jeudi 5 décembre se sont ouverts les Championnats de France de Natation en petit bassin (25 mètres). L’occasion d’envoyer certains de nos nageurs au niveau européen (12-15 décembre) ou mondial (courant décembre).

 

 

Tour d’horizon de cette première journée.

---

 

 

Stravius : Papillon, nouvelle passion ?

Pour décrire l’Amiénois Jérémy Stravius, les qualificatifs sont nombreux : souriant, humble, talentueux, compétiteur, mais surtout polyvalent. Le nageur va vite partout. Cependant, il a décidé d’approfondir d’avantage son travail en papillon au détriment du 4 nages, où la brasse ne lui donne pas d’aussi bonnes sensations.
Stravius est en pleine bourre en cette fin d’année, illustration parfaite à Doha (fin octobre) avec l’amélioration de ses records personnels en 50 crawl, papillon, dos, et brasse.
A Dijon, il s’est présenté sur le 100 mètres papillon dans le costume du favori, malgré la meute des poursuivants dans sa vague, incarnée par Meddy Mettela et Jordan Coelho. L’amiénois se hisse en finale avec le meilleur temps des séries et le record de France de Frédéric Bousquet (58"48) en ligne de mire.
Et c’est bien Stravius qui s’adjuge le titre de champion de France sur le « 100 pap’ », avec un chrono canon de 50 »06. Lucide et le sourire aux lèvres, il déclare à la sortie de l’eau : « Un peu fatiguant quand même. Content du temps et de la forme, c’est bon pour la semaine prochaine ».
Le rendez-vous est pris à Herning au Danemark pour les « Europe » !

 

Le chiffre : 8.

Comme le nombre de titres sur 200 mètres dos pour Benjamin Stasiulis depuis 2005 ! C’est simple : le Marseillais a tout gagné sauf en 2008 où il ne s’était pas aligné. Cependant, il faudra faire mieux que les 1’53"23 de Dijon pour espérer un podium européen…

 

 

 

La première fois de Charlotte Bonnet.

La Niçoise a ouvert son palmarès personnel au niveau national à l’occasion du 200 mètres 4 nages féminin, remporté en 2'08"65. Ce chrono la place en 11ème meilleure performeuse en la saison.

Pour la dernière finale de la soirée, Bonnet a récidivé lors de son duel avec Camille Muffat sur le 100 mètres Nage Libre ! En 53"19, elle établit la 17ème perf’ de la saison, seulement 15 minutes après sa course victorieuse du 200 4.
Finalement, c’est Muffat qui a pris le bouillon, en étant « seulement » 3ème en 56 »06…

 

Tranquille comme Manaudou.

Parmi les autres tauliers de la natation française, Florent Manaudou est monté sur la plus haute marche du podium sur le 50 mètres nage libre. Le champion olympique en titre s’inscrit à la deuxième place des bilans européens avant les Championnats grâce à un aller-retour en 20 »79. Seul le russe Vladimir Morozov a été plus rapide (20 »79) sur la scène européenne.

 

 

 

Cloé Credeville sur sa route.

"C'est de bonne augure pour les Championnats d'Europe de la semaine prochaine, mais il faudra nager plus vite", a déclaré Cloé Credeville après son 100 mètres dos bouclé en 58"75, un nouveau record personnel. A noter la deuxième place de Camille Muffat.

 

 

La relève : Jean Dencausse

Le nouveau visage de la brasse française a éclaté aux yeux du jour à Dijon : du haut de ses 16 ans, Thomas Dencausse (ci-dessus) a fait jeu égal avec Giacomo Perez Dortona (ci-dessous). En effet, celui qu’on surnomme « Giaco » s’est imposé sur le 100 mètres brasse en 59 »36 en emmenant dans son sillage le jeune Dencausse, 2e en 59"89. Réaction : « C’est une belle entrée en matière et j’ai de bonnes sensations ». Son programme dijonnais comprend aussi le 50 et 200 brasse, ainsi que le 100 Nage Libre « pour se tester ».

 

Pour cette première journée, les leaders de la natation française ont répondu présents, largement suppléés par les jeunes ou les « seconds couteaux ».

Commenter cet article