Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Troisième Mi-Temps

Etudiant en STAPS, triathlète, fou de sports et chasseur d'émotions...

Championnats de France de Natation [Petit bassin] - Jour 2

Publié le 6 Décembre 2013 par Martin Cauwel in Natation

Deuxième journée plus calme à Dijon pour les Championnats de France de Natation. Mais Manaudou en a profité pour rappeler qui était le patron.

Bref retour sur les 2 principales courses du jour.

 

Un plateau royal pour la reine des courses.

L'affiche était belle. Un duel Fabien Gilot - Jérémy Stravius - Florent Manaudou en finale du 100 mètres NL. Cette start-list de l'épreuve reine des Championnats de France a de quoi faire des envieux... Les principaux intéressés avaient de plus fait monté la sauce de leur explication sur le double aller-retour précédemment, à l'image de l'amiénois Jérémy Stravius qui déclarait avec son humour habituel : "S'il (Manaudou) a eu les pétoches (sur 100 m papillon) c'est son affaire. De toutes les façons, on se retrouvera sur 100 m libre et là ça m'étonnerait qu'il déclare forfait".

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Marseillais n'a pas tremblé !

En effet, Florent Manaudou a frappé un coup a trouvé écho bien plus loin hors des murs du Complexe Aquatique de Dijon. Le nageur a flirté avec la barrière des 45" en signant un excellent 45"04 : à petits centièmes du record du monde, établit en combinaisons polyuréthane. Impressionnant. Le chrono était au bout de la perf', et la manière y était aussi : la marge sur ses poursuivants est considérable avec Fabien Gilot qui termine 2ème en 46"52 et Stravius 3ème en 47"44.

Tremble Vladimir Morozov...

En prévision des Championnats d'Europe qui se dérouleront du 12 au 15 décembre au Danemark, ce temps est de très bon augure ! Cela promet un beau spectacle face à l'autre grand sprinteur européen : le russe Vladimir Morozov.

 

Cette course est une autre illustration du fait que le sprint français masculin connaît une émulation et un engouement qui en font un des meilleurs au monde. D'ailleurs, le relais 4x100 NL messieurs est champion olympique et du monde en titre.

 

Lacourt, l'Australien.

Le dossiste Camille Lacourt, exilé depuis peu en Australie, a encore fait parlé de lui en s'adjugeant le 50 mètres dos avec un chrono solide de 24''30. Cependant, l'ex-Marseillais a eu fort à faire pour contenir Benjamin Stasiulis, fraîchement auréolé de son titre national sur le 200 dos, qui touche le mur 1 centième seulement derrière Lacourt (24"31).

Commenter cet article