Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Troisième Mi-Temps

Etudiant en STAPS, triathlète, fou de sports et chasseur d'émotions...

Anterselva, terre française.

Publié le 19 Janvier 2014 par Martin Cauwel in biathlon

ANTERSELVA, TERRE FRANCAISE

            → Le déclic selon Bescond

2141. 2141 jours de disette pour le biathlon féminin tricolore. Pendant près de 6 ans, aucune biathlète française ne s’était imposée en Coupe du Monde, depuis Sandrine BAILLY le 1er mars 2008. Aucune, jusqu’à l’exploit de la Jurassienne Anaïs BESCOND. Malgré une faute au tir (9/10), la biathlète s’est appuyée sur une très bonne vitesse de ski pour aller chercher la première place devant l’Allemande Andrea HENKEL (10/10) et la fondeuse Bélarusse Darya DOMRACHEVA (8/10).

 

            → Appelez le Jean-Gui’

Quand on pense au biathlon français, chez les hommes, on pense Fourcade. Martin est en effet le seul à avoir gagné en Coupe du Monde depuis Alexis BŒUF en 2011. D’ailleurs, les victoires de la saison 2013/2014 (avant le week-end d’Anterselva) se partageaient exclusivement entre la Norvège et Fourcade. A l’issue du sprint de vendredi, Martin se classait 5ème, légèrement devant Jean-Guillaume BEATRIX, 7ème. Co-vainqueurs, l’Italien Lukas HOFER et l’Allemand Simon SCHEMPP s’élanceront en tête de la poursuite du lendemain.

Au départ de cette poursuite, un des scénarii envisageable était le retour du porteur du maillot jaune de leader de la Coupe du Monde : Martin FOURCADE. Mais un tir défaillant (16/20) ne lui a pas permis de jouer devant et il a dû se contenter d’une 9ème place, juste devant son frère Simon, 10ème. La course, ce jour là, a souri à Jean-Guillaume BEATRIX qui aurait même pu s’imposer s’il n’avait pas raté une balle de son 4ème et dernier tir. Après le tour de pénalité qui s’en est suivi, Simon SCHEMPP était repassé en tête, devant les Norvégiens L’ABEE-LUND et BJOERNDALEN, la légende du biathlon. Cependant, le Français a fait un dernier tour de folie pour croquer littéralement les deux scandinaves et échouer à 1,5 secondes de SCHEMPP, qui signe le premier doublé sprint-poursuite de sa carrière.

 

            → Les Allemands montrent les dents

En embuscade au départ de la poursuite dames, courue plus tôt dans la journée, l’Allemande HENKEL a profité d’une grosse erreur de BESCOND (4 fautes) au dernier tir pour aller s’imposer pour la 22ème fois de sa carrière sur le circuit.

Alors que leur première partie de saison avait été plutôt discrète, les Allemands sortent du bois à 3 semaines des Jeux.

 

            → Quatre filles dans le brouillard, et quatre garçons dans le vent

Ce dimanche 19 janvier, la station d’Anterselva s’est réveillée sous une neige tombante et un épais brouillard à la densité changeante. Les organisateurs ont décidé de donner le départ du relais féminin, programmée en début d’après-midi, mais à la mi-course les conditions de tir se sont révélées trop mauvaises pour permettre le bon déroulement de l’épreuve. Partie première relayeuse tricolore, Anaïs CHEVALIER avait lancé Anaïs BESCOND en 8ème position. La lauréate du sprint de jeudi était remontée à la 2ème place, en tête de course, quant la décision des juges a été annoncée. Ce relais 4x6km n’a donc pas permis à Marie DORIN-HABERT, blessée depuis fin novembre, de remettre un dossard en Coupe du Monde avant les Jeux de Sochi.

Pour ce qui est de la course des garçons, initialement prévue à 14h15, elle a été décalée à 14h45. Simon FOURCADE s’élançait en premier et signait un passage très honorable, avec 2 petites fautes au tir debout. Il lance Alexis BŒUF à la 3ème place, à la bagarre avec l’Allemagne et 3 secondes derrière la Norvège. Après l’énorme craquante de l’Allemand Andreas BIRNBACHER au tir debout, Alexis ressort en tête à 16 secondes du Norvégien Henrik L’ABEE-LUND mais se fait déposer sur les skis. Malgré les 35 secondes qui le séparent de l’homme de tête, Jean-Guillaume BEATRIX, dans la forme de sa vie après la deuxième place sur la poursuite de la veille, profite des trop nombreuses erreurs au tir du Norvégien pour lancer en tête son leader Martin FOURCADE. Très fort sur les skis, Arnd PEIFFER (ALL.) et Frederik LINDSTROEM (SUE.) étaient rentrés sur BEATRIX. C’est dans ce contexte qu’a pu avoir lieu le Récital Fourcade. Auteur d’un impeccable 10/10 au tir, il a survolé ses concurrents sur la piste pour aller offrir à la France sa première victoire en relais de la saison, devant la Suède pour une poignée de secondes, et laissant l’Allemagne échouer à une 30aine de secondes.

Commenter cet article