Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Troisième Mi-Temps

Etudiant en STAPS, triathlète, fou de sports et chasseur d'émotions...

[Biathlon] Ouverture de la Coupe du Monde

Publié le 1 Décembre 2014 par Martin Cauwel

C’est dans la nuit suédoise que s’est ouvert la Coupe du Monde 2014-2015 de biathlon. Durant l’été, de nombreux athlètes ont raccroché leur carabine et pris leur retrait, c’est entre autre le cas chez les femmes de Tora Berger et d’Ann-Kristtin Flatland (Norvège), de Marie-Laure Brunet (France), d’Olena Pidrushna (Ukraine) et chez les hommes des suédois Carl Johan Bergman et Björn Ferry. Cet hiver post-olympique sera donc l’occasion de voir s’affirmer les nouveaux leaders des équipes concernées. Dès la première course, un traditionnel relais mixte, certains jeunes athlètes ont montré le bout de leurs spatules : c’est le cas de la norvégienne Tiril Eckhoff, de la française Anaïs Chevalier, ou de l’italienne Nicole Gontier.

Cependant, ce sont les anciens qui ont réalisé les plus belles performances du jour.

La charge de lancer le quatuor français est revenu à Anaïs Bescond, promue Numéro 1 de l’équipe de France féminine et lauréate de sa première Coupe du Monde l’hiver dernier, dans des conditions ventées qui ont rendu le tir très délicat : 3 pioches pour la biathlète, qui conclut son relais de 6km à la 5ème position à 19 secondes de la tête. La Norvège, nation reine du ski nordique, pointe à plus d’une minute.

Le deuxième relais est marqué par les remontées de la Norvège et de la Biélorussie emmenée par une Domracheva de gala. La triple championne olympique de Sotchi pousse même le vice jusqu’à se porter en tête au moment de passer le relais, avec l’Italie, la Russie, et l’Allemagne à ses trousses. Anaïs Chevalier limite la casse en finissant 9ème à 38 secondes.

Aux hommes d’en découdre sur 3 boucles de 2,5km. Les tirs difficiles changent complètement la physionomie de la course : Klement Bauer et Michal Slesingr portent respectivement la République Tchèque et la Slovénie en tête de course, deux nations qui sont de sérieux candidats à la victoire au vue de leurs 4èmes relayeurs. Côté français, c’est Simon Fourcade qui a pour mission de remonter pour lancer son frère Martin, numéro 1 mondial depuis 3 ans, dans les meilleures dispositions. Il part très fort mais cale dans le dernier tour contrairement au norvégien Christiansen qui réalise un excellent relais pour replacer son équipe aux avant-postes. La France entame le 4ème relais en 8ème position à 36 secondes.

A ce moment-là, difficile d’entre voir un podium. Oui mais voilà, reprendre 36 secondes au double médaillé olympique qu’est le tchèque Ondrej Moravec, il sait faire le Martin. Ceux qui avaient des doutes ou des inquiétudes sur sa guérison suite à la mononucléose qui a enrayé sa préparation estivale peuvent être rassurés : il part comme un avion pour sortir 5ème du tir couché à 13 secondes après un 5/5. Il continue son numéro sur les skis pour rentrer dans le stade avec le groupe de tête avant d’affronter ce qui sera le juge de paix de ce relais : le tir debout. A-t-il pensé à sa craquante phénoménale de l’année dernière, quand, exactement sur le même format de course (ouverture de la Coupe du Monde par un relais mixte à Ostersund), il a dilapidé toutes les chances de victoire pour son équipe en devant effectuer 3 tours de pénalités, qui l’avait pourtant lancé en tête avec une avance plus que confortable et avait terminé 5ème ? Peut-être, même si ce tir-là fut plus propre avec seulement une faute. Cependant, le tchèque Moravec et le norvégien Birkeland signent un sans-faute et repartent côte à côte en tête, 7,6 secondes devant Fourcade. En quelques hectomètres, le français était revenu dans les skis. Malgré quelques tentatives du tricolore, impossible de se faire la malle dans ce dernier tour pour finir en solitaire : la course se jouera au sprint.

A ce petit jeu-là, le Français a parfaitement manœuvré pour offrir à la France sa première victoire en relais mixte depuis plusieurs années.

Suite du programme : début des courses individuelles mercredi avec le 20km hommes et jeudi le 15km femmes.

Commenter cet article