Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Troisième Mi-Temps

Etudiant en STAPS, triathlète, fou de sports et chasseur d'émotions...

Page blanche. #2

Publié le 4 Décembre 2015 par Martin Cauwel

Page blanche. #2

D’ordinaire, les norvégiens skient sur le plat, mais Jansrud et Svindal n’appartiennent pas à cette glisse-là. Ces deux-là sont des voltigeurs, des casse-cous, des fous de la pente : ils s’expliquent en descente.

 

Les « alpins » s’étaient donné rendez-vous à Beaver Creek pour leur activité favorite : découper, en long en large et en travers, des pentes enneigées aux impressionnants dévers. C’est la mythique Birds Of Prey qui a accueilli des épreuves de vitesse de la Coupe du Monde.

 

La descente, la discipline où le cerveau est déposé au portillon, où le tout-schuss est la seule option, et où Aksel-Lund Svindal est en bas avant le reste du peloton. Le double vainqueur du petit globe de cristal de la spécialité (2013 et 2014) n’a pas fait dans la dentelle, reléguant son dauphin Kjetil Jansrud à ½ secondes avant d’entamer le mur final et à 3 dixièmes à l’arrivée. Ces deux-là ont trouvé à qui parler avec le français Guillermo Fayed, auteur d’une belle 3ème place (+0’’70).

 

En signant son 28ème succès en Coupe du Monde, Svindal se réhabilite comme le taulier ski aux pieds. Après un hiver « out » pour cause de blessure au tendon d’Achille, le norvégien signe une 3ème victoire de rang après le doublé descente – Super-G le week-end dernier à Lake Louise. Un rythme que vont rapidement devoir adopter les Hirscher, Ligety et aux candidats au gros globe s’ils ne veulent pas voir le chef d’orchestre devenir soliste.

Commenter cet article